NEOLATTICES pour équiper des échangeurs Thermiques

NEOLATTICES pour équiper des échangeurs Thermiques

Dans les conversations courantes, quand on parle de mousse on pense polyether ou polyuréthane qui sont toutes des isolants thermiques.

Par contre, nos mousses sont caractérisées par une continuité ordonnée de matière métallique (pas seulement aluminium mais aussi inox si nécessaire) qui existe dans tout le volume apparent de la matière mise en jeu.  Cette continuité ordonnée intrinsèque à la conception de l’objet fait que nos NéoLATTICES® sont « par nature » de bons conducteurs de chaleur.

Pour démontrer l’utilité de ce type de propriété il est nécessaire de procéder à des évaluations et/ou validations expérimentales.NEOLATTICES pour équiper des échangeurs Thermiques

C’est dans ce but qu’une maquette  d’échangeur thermique a été réalisée (cf. figure ) et testée dans les laboratoires de l’IUSTI à Marseille dans laquelle deux fluides (gaz ou liquide) l’un froid et l’autre chaud traversent chacun une mousse est se transmettent de la chaleur à travers une paroi métallique. L’ensemble des deux mousses + la paroi de séparation constituent un ensemble moulé « monobloc » placé dans une boîte en plexi équipée d’un nombre suffisant de capteurs de pression et températures pour déterminer pertes de charges et coefficient de transfert de chaleur.

Conclusion :

Les résultats obtenus au terme de ce test très préliminaire ont montré que ce type d’échangeur est, d’une part capable de rester efficace dans une plage de débit plus large que celle qui est utilisée classiquement, et devrait d’autre part, être moins affecté que des équipements classiques (échangeurs tubulaires ou compacts) par les phénomènes d’encrassement et dérives de performance. Toutes améliorations qui sont corrélées à la structure réticulaire tridimensionnelle de nos NéoLATTICES®.